Le domaine de la santé est en constante amélioration. Dans cette volonté d’évolution, les ingénieurs biomédicaux de l’Université de Sydney et des Etats-Unis ont inventé une colle permettant la cicatrisation rapide de tous types de plaies, internes et externes.

Cette colle porte le nom de MeTro en hommage à une protéine élastique naturelle qui la compose. Elle possède des propriétés d’élasticité, de souplesse, d’hydrophobie, de biocompatibilité et de biodégradabilité. Présente sous forme de gel, la colle se compose 3 principaux ingrédients : la protéine MeTro,  de molécules photosensibles et d’enzymes.

Comment ça marche ?

Le colle s’applique sur la plaie et s’y introduit afin de lier les deux extrémités. Ensuite, une lumière est appliquée sur la plaie pendant environ 60 secondes. La colle va alors polymériser grâce aux molécules photosensibles.  Au fur et à mesure de la cicatrisation, les enzymes dégraderont petit à petit la colle, ce qui permettra la disparition naturelle du pansement. Ces enzymes peuvent être modifiées pour s’adapter à la durée de cicatrisation voulue (de quelques heures à quelques mois).

Une réelle innovation !

Grâce à sa grande flexibilité et son élasticité, MeTro peut être utilisée pour des tissus du corps qui se contractent et se dilatent en continu comme le cœur, les poumons ou les artères. En effet, avec les méthodes classiques de sutures ou d’agrafes, les plaies de ces tissus présentent souvent des risques de réouverture. La colle est également très utile dans des situations où les plaies sont difficiles à atteindre car celle-ci peut être projetée.  Des essais très concluants ont d’ores et déjà été réalisés sur des artères et des poumons de rongeurs et de porcs.  La prochaine étape est bien évidemment l’Homme, avec l’espoir que cette technologie se montre aussi prometteuse que chez l’animal.

Source:

« Engineering a highly elastic human protein–based sealant for surgical applications », Science Translational Medicine, 04 octobre 2017 http://stm.sciencemag.org/content/9/410/eaai7466

Manon Costantini, 10 octobre 2017, https://www.maxisciences.com/colle/cette-innovante-colle-chirurgicale-pourrait-permettre-de-dire-adieu-aux-sutures_art39902.html