L’axolotl est un petit amphibien originaire du Mexique qui mesure dans les 30 centimètres de long. Outre sa petite tête mignonne qui a fait de lui le héros de plusieurs memes, son fascinant pouvoir de régénération a intéressé énormément de scientifiques.

Effectivement, cet animal peut régénérer différentes parties de son corps : pate, queue, mâchoire, branchies, presque tout repousse ! Si l’axolotl est jeune, 30 jours suffisent. Pour un adulte il faudra compter 2 ou 3 mois.

Connaitre ce secret de régénération serait une avancée incroyable pour la médecine. Cependant les objectifs seraient plus des traitements de l’infertilité ou de restaurer des tissus endommagés que de faire repousser une jambe entière.

Pour se faire les chercheurs ont cherché à étudier le génome de l’axolotl, mais problème : il est l’un des plus grands de tous les animaux. (10 fois supérieur à celui de l’Homme !)

Récemment les chercheurs de Yale ont réussi à identifier 25 gènes soupçonnés d’être impliqués dans la régénération des membres grâce aux nouvelles technologies de séquençage et d’édition de gènes utilisant CRISPER/Cas9.

Peut être pourrions nous bientôt dire merci aux axolotls pour la régénération ultra rapide de nos plaies !

Sciencepresse, « L’axolotl, cet animal fascinant qui
peut régénérer », écrit par Marie-Claude Ouellet le 18/11/2008
 https://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/bloguetascience/2008/11/18/axolotl-cet-animal-fascinant-peut-regenerer 
Sanor LD,Flowers GP, Crews CM. Multiplex CRISPR/Cas screen in regenerating  haploid limbs of chimeric Axolotls. Elife. 2020 Jan 28;9. pii: e48511. doi:  10.7554/eLife.48511. PubMed PMID: 31989926; PubMed Central PMCID: PMC6986871.