De nos jours, dix mille français sont concernés par l’arthrose. C’est plus de soixante-cinq pourcent des plus de soixante-cinq ans qui en sont touchés…

Mais qu’est-ce que l’arthrose ?

C’est une maladie rhumatologique chronique se traduisant par la destruction des articulations (genoux, doigts, hanches, poignets, colonne vertébrale…). C’est ainsi la première cause d’incapacité fonctionnelle des plus de quarante ans, et la deuxième cause de consultations médicales.
Cette dernière est entraînée par des facteurs de risques ; comme l’âge, le surpoids, le port de charges lourdes de manières répétées, des anomalies de métabolisme, certaines maladies… Ou bien, dans certains cas, est juste déclarée de façon héréditaire.

Une découverte qui change la donne.

C’est le mois dernier, que des scientifiques canadiens ont publié les résultats de leur étude concernant une avancée importante dans la recherche d’un traitement contre cette dégénérescence du cartilage. En effet, l’université Health Network de Toronto et l’institut de Kembril, ont longuement travaillé sur des modèles animaux, ainsi que des portions de tissus humains souffrant d’arthrose. Ils sont alors arrivés dans un premier temps, à cibler le médiateur essentiel de cette maladie, pour ensuite créer une substance capable de bloquer une cellule impliquée dans l’arthrose du genou et de la colonne vertébrale.

Ils ont identifié, une molécule : le micro-RNA-181a-5p qui est responsable du déclenchement de l’inflammation, de la destruction du cartilage, du blocage des chondrocytes (synthétisant la matrice extracellulaire du cartilage) et donc de l’épuisement du collagène. Ils se sont alors penchés sur un moyen de bloquer ce fameux déclencheur, dans le but d’arrêter la dégénérescence du cartilage et de le protéger.

C’est avec une mise au point d’un bloqueur spécifique d’ARN messager sous forme d’un antisens, (« une séquence d’acides nucléiques complémentaires de l’ARN »), qu’ils sont parvenus à bloquer le micro-ARN responsable ; pour lequel un arrêt de la destruction du cartilage a été observé.

Cette substance a été déclarée comme efficace sur les rongeurs, reste à prouver son efficacité chez l’Homme, par le biais de tests cliniques.

Le développement d’une injection de ce produit, changerait la donne pour les patients atteints de cette maladie handicapante. Il faudra encore attendre les nouveaux essais cliniques bientôt effectués afin de déterminer si ce traitement est sans danger pour l’Homme, le dosage nécessaire ainsi qu’une méthode d’administration, pour une injection directe dans les genoux et/ou dans la colonne vertébrale.

Néanmoins, cette découverte est un très bon espoir pour les patients, car à l’heure actuelle, aucun traitement ou médicament n’est disponible sur le marché pour arrêter la progression de cette maladie. Aujourd’hui, seul un traitement symptomatique pour réduire la douleur liée à cette maladie est proposé aux patients.

Résultat de recherche d'images pour "arthrose nouveau traitement 2018"

Sources : 

Lien de la publication : https://ard.bmj.com/content/early/2018/10/03/annrheumdis-2018-213629

https://www.ouest-france.fr/sante/arthrose-un-nouveau-medicament-capable-de-stopper-la-maladie-6008056 Consulté le 27/11/2018

https://www.ledauphine.com/france-monde/2018/10/12/arthrose-un-nouveau-medicament-pour-bloquer-la-maladie Le 12/10/2018. Consulté le 27/11/2018

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/arthrose Consulté le 27/11/2018

http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2018-01-02/arthrose-caracteristiques-traitements le 02/01/2018. Consulté le 27/11/2018

https://www.topsante.com/medecine/rhumatismes/arthrose/arthrose-un-nouveau-medicament-pour-bloquer-la-maladie-628611 Par Mathilde RAGOT, le 11/10/18. Consulté le 27/11/2018

Lien image : 
- http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2018-01-02/arthrose-caracteristiques-traitements
- https://actu.fr/societe/contre-larthrose-chercheurs-decouvrent-medicament-miracle_19034361.html