Une nouvelle lentille pourrait être LA technique pour réparer un œil endommagé ! En effet, une équipe de chercheurs du Queensland Eye Institute aux Etats-Unis a élaboré une lentille de contact thérapeutique, qui a pour but de cicatriser des lésions présentes à la surface des yeux.

Aujourd’hui, les membranes amniotiques de placentas humains, aux effets anti-inflammatoires et cicatrisants, sont utilisées comme bandage dans la cicatrisation des plaies cornéennes. Malheureusement, ces membranes sont souvent rares et chaque personne réagit différemment à cette méthode. Ainsi, cette nouvelle lentille agirait comme pansement à la surface de l’œil et permettrait une réparation plus rapide des plaies situées à la cornée, actuellement difficiles à traiter.

 Une lentille cicatrisante

Cette lentille de contact serait composée de cellules provenant du tissu oculaire d’un donneur. Ces cellules, nommées cellules stromales mésenchymateuses limbales (L-MSC) seraient « isolées du tissu oculaire du donneur et ensuite déposées sur la surface interne d’une lentille sclérale », affirme le Pr. Damien Harkin du Queensland Eye Institute. Ces L-MSC accélèrent le processus de réparation de l’œil. Probablement plus facile d’application mais aussi moins chère que les traitements actuels !

Ces cellules issues du donneur sont récupérées facilement à partir de tissus généralement jetés après des greffes de cornée.  En plus d’être facilement accessibles, ces cellules libéreraient des facteurs de cicatrisation, favorisant ainsi la réparation de la cornée.

Actuellement les lentilles ont de nombreuses utilisations. L’utilisation de la lentille sclérale, qui est une lentille de grand diamètre passant au-dessus de la cornée sans la toucher en prenant appui sur la sclère et possédant un petit réservoir entre sa surface et la cornée, permet d’introduire des cellules bénéfiques.

Schéma d’une lentille sclérale 

Traitement de maladies chroniques

De plus, ces nouvelles lentilles pourraient également, d’après le Pr. Hakin, « apporter un soulagement aux personnes souffrant de maladies chroniques comme les ulcères de la cornée et des défauts de surface persistants qui n’ont pas répondu aux traitements conventionnels ».

Les lésions oculaires aiguës pourraient aussi être soignées par cette lentille, après exposition à des liquides brûlants ou encore des produits chimiques caustiques et ainsi être utilisées immédiatement après un accident.

Encore en phase recherche

Pour le moment, cette lentille innovante, n’est pas encore utilisable. Il faudra attendre l’achèvement des essais cliniques avant qu’elle ne soit peut-être disponible sur le marché.

Sources :

Queensland University of Technology, « New contact lens to treat eye injuries », publié le 01/11/2018, consulté le 20/11/2018, https://www.qut.edu.au/institute-of-health-and-biomedical-innovation/about/news/news?id=137668

Sciencealert, « Scientists Create a New Type of Contact Lens That's Like a Band-Aid For Your Eyeball », publié le 03/11/2018, consulté le 20/11/2018, https://www.sciencealert.com/scientists-create-new-contact-lens-like-a-band-aid-for-eyes?fbclid=IwAR0yiqyblgV8Pao1hdw5b1aIGgkZh-WTB5CHVD08Eg_Sko5JEz7r04Ipq0A

Illustration : LP/ARNAUD DUMONTIER

Source schéma : https://www.maxivue.ch/images/stories/K%C3%A9ratocone/121012-scleral-contact-lens-corneal-disease-opu0102-2col.jpg