Une équipe de chercheurs de la Nationwide Children’s Hospital vient de publier les résultats d’une étude menée sur la souris. Elle cherchait à savoir si l’immunothérapie serait un moyen efficace pour traiter le rhabdomyosarcome, un cancer des muscles squelettiques qui est le cancer de tissus mous le plus répandu chez l’enfant.
Bien qu’il existe actuellement des méthodes thérapeutiques permettant de traiter efficacement cette maladie lorsqu’elle est détectée précocement (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie), les effets secondaires sont souvent très lourds, ce qui motive les chercheurs à trouver une alternative à ces stratégies thérapeutiques.
L’une des stratégies prometteuse qui émerge est l’immunothérapie. Les récentes études ont en effet montré l’efficacité de la virothérapie utilisant des adanovirus oncolytiques, capables de cibler et tuer spécifiquement les cellules cancéreuses.
L’étude sur la souris a fait intervenir une combinaison de deux approches immunothérapeutique.
En effet, les chercheurs ont dans cette étude combiné à la fois une virothérapie à adénovirus oncolytique et un bloqueur de la voie de signalisation de Dead Protein (PD-1) qui est une voie de régulation des lymphocytes T, provoquant leur destruction.
Des études antérieurs on en effet déjà montré l’efficacité des bloqueurs de PD-1 pour le traitement des cancers.
Cette stratégie a donc pour but d’à la fois cibler les cellules cancéreuses, de recruter des lymphocytes T par réaction immunitaire et d’améliorer la survie cellulaire des cellules T. Une stratégie qui a tout pour bien fonctionner et les observations montrent que c’est bien le cas.
Les chercheurs ont effectivement pu observer de meilleurs résultats thérapeutiques avec cette combinaison qu’avec chaque approche thérapeutique prise individuellement.
Cela fournit des données pré-cliniques prometteurs pour de nouvelles stratégies contre le cancer pédiatrique. Une étude clinique devrait bientôt pouvoir être mise en place si l’équipe a trouver un investisseur.

Source :

Chen C-Y & al. Cooperation of oncolytic herpes virotherapy and PD-1 blockade in murine rhabdomyosarcoma models. Scientific Reports. 2017 May 24;7(1)2396. doi:10.1038/s41598-017-02503-8