Une entreprise américaine située à San Diego a mis au point une machine capable « d’imprimer » des médicaments d’origine biotechnologiques sur mesure, sans qu’aucune intervention humaine dans le processus ne soit nécessaire.

Les chercheurs de la Synthetic Genomics, Inc. (SGI), basée sur La Jolla décrivent leur invention comme un « convertisseur de données numériques vers du matériel biologique ». Elle permet en effet de produire en moins de 24h une séquence d’ADN ou une protéine à la demande, simplement en entrant la séquence souhaitée dans un ordinateur.

©Nature Biotechnology May 2017

Dans la vision des auteurs de l’article décrivant cette machine, parue dans Nature Biotechnology, le modèle industriel actuel serait à repenser, afin que la production même des médicaments puissent être totalement décentralisée.

En effet, la manipulation de matériels biologiques est délicate, et il est une nécessité de réduire le temps qui sépare la production du médicament à l’administration du patient. C’est dans cette optique que la DBC (digital-to-biological converter) a été mise au point.

À terme, les inventeurs imaginent équiper tous les hôpitaux de cette machine afin que des vaccins ou autres médicaments sur-mesure puissent être produits sur place, et ainsi améliorer la prise en charge thérapeutique des patients.

Une invention qui montre un potentiel très intéressant et pourrait bien changer la façon de penser les médicaments.

Sources :

Daniel G Gibson & Al. Digital-to-biological converter for on-demand production of biologics Nature Biotechnology doi:10.1038/nbt.3859

San Diego Company Builds Machine Capable Of Printing Drugs Without Human Help – KPBS