Inférieur à 100 nm, ce virus d’une taille minuscule connu sous le nom de SARS-COV-2 ou COVID pour les intimes, a provoqué une véritable panique dans le monde entier avec notamment le confinement de près de 3 milliards de personnes ! Presque toutes les économies du monde sont ébranlées, les plus grandes capitales se transforment en villes mortes, et des milliards de personnes attendent demain en paniquant cloîtrées entre quatre murs.

Pour mesurer l’impact d’un virus, nous pouvons regarder sa mortalité, mais aussi son traitement ou sa période d’incubation corrélée avec la période contaminante. Mais c’est bien la contagiosité, la capacité du virus à passer d’un individu à l’autre qui va nous intéresser ici. Nous allons aussi regarder l’efficacité des gestes barrières recommandés, ainsi que le port du masque par tous dans la population française.

A quel point le virus est contagieux ? C’est une question que se posent actuellement tous les virologues. Pour répondre simplement, nous pouvons déjà dire qu’une personne contaminée va en moyenne contaminer 2 à 3 personnes si des mesures de restriction de circulation ou de confinement ne sont pas appliquées. Le virus a donc une capacité de se propager dans la population, même si la contagiosité n’est pas non plus extrême. A l’inverse d’influenza, le virus de la grippe, ce virus ne resterait pas en suspension dans l’air, mais uniquement dans les postillons des personnes malades ainsi que dans les muqueuses nasales. Il est alors recommandé d’attendre seulement 3 heures que les postillons tombent au sol avant de nettoyer une salle d’IRM par exemple. En revanche, l’un des modes de contagion caractéristique spécifique des coronavirus est le dépôt sur un objet. Pour comparer à nouveau avec la grippe, ce coronaviridae a la capacité de rester plusieurs heures sur certaines surfaces, emprisonné dans une gouttelette de salive. C’est bien cette capacité qui fait sans doute le plus peur. Les scientifiques ont démontré qu’après trois jours sur du plastique ou de l’acier, il restait encore du virus sans pour autant, à l’heure actuelle, avoir réussi à savoir si le virus est encore contaminant.

Le lavage des mains reste une barrière efficace contre le virus . Illustration Cécile Thong.

Pour relativiser, en face d’une personne, il faudrait 15 minutes de contact pour transmettre le COVID-19, mais attention, cela peut être facilité par un éternuement ou de la toux.

Certains gestes aurait donc dû devenir une habitude dès la pandémie de grippe A (H1N1) de 2009 ; tousser et éternuer dans son coude et non dans sa main, là aussi dans un but de ne pas déposer vos postillons sur une surface. Les gestes barrières, et nous ne le dirons jamais assez, sont de se tenir éloigné d’au moins 1 mètre de la personne en face de vous, (2 mètres si elle élève la voix car les postillons vont alors plus loin), pour ne pas être en contact avec les gouttelettes de salives. Se laver les mains après chaque sortie afin de se débarrasser du virus que vous pourriez avoir sur les mains, en évitant donc d’en déposer sur le visage et donc risquer une contamination. Par ailleurs, il faut aussi régulièrement se les laver même en restant chez soi, pour garder une bonne hygiène quotidienne car le COVID a beau faire couler toute l’encre de la presse, cela n’est pas la seule maladie qui court et l’hygiène de base n’est pas non plus à abroger.

Le port du masque n’est pas un geste barrière à l’heure actuelle. Si vous en mettez un, assurez vous de savoir comment le mettre (et l’enlever) ainsi que le comportement à avoir en le portant. Respectez tout de même les gestes barrières. Pour rappel, le port d’un masque chirurgical n’a pas pour vocation de VOUS protéger mais bien de protéger les autres de vos postillons pouvant être contaminés. Pour le mettre, prenez le masque chirurgical en main avec la tige métallique vers le haut. Attachez les élastiques derrières vos oreilles, pincez la barre en métal sur votre nez et descendez-le sur votre menton. Maintenant, ne touchez plus à votre masque avant de le mettre à la poubelle. Pour le retirer, au maximum quatre heures après l’avoir mis, attrapez les élastiques et retirez les, jetez le masque à la poubelle puis lavez-vous les mains. Si vous touchez votre masque, le mettez sur votre menton… Certains postillons écrasés dans votre masque se retrouverons à l’air libre ou sur votre menton et là, vous vous êtes embêté à porter un masque pour rien.

Le bon port du masque avec la tige en métal correctement pincée sur le nez. Illustration Cécile Thong.

Pour lutter contre la pandémie de COVID-19 et retrouver rapidement une vie normale, le respect strict des gestes barrières est nécessaire. Et contrairement à ce qu’on pense, les soignants n’ont pas besoin de vos applaudissements le soir à 20H, ils ont davantage besoin que vous restiez chez vous. Certains applaudissent uniquement pour absoudre leurs péchés d’être sorti en dehors des règles du confinement.

Note de l’auteur : Ce qui m’a le plus marqué en cherchant des sources pour le présent article, c’est que les journaux grand public étaient les plus pessimistes, ceux qui font le plus peur à la population. Les articles scientifiques certifiés avec le HONcode étaient beaucoup plus optimistes. J’espère que mon article vous rassure. Concentrez-vous donc davantage sur les sites en sources ou sur les sites certifiés HONcode que sur les sites de journaux grand publique.

Sources :
[1] : « Identification of Coronavirus Isolated from a Patient in Korea with COVID-19 » site du NCBI (en), publié le 11 février 2020, consulté le 22 avril 2020, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7045880/ 
[2] : « Transmission du coronavirus : comment se protéger du coronavirus ? » Site du passeport santé, par Annabelle Iglesias, publié en mars 2020, consulté le 22 avril 2020, https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/Fiche.aspx?doc=transmission-coronavirus-comment-se-proteger 
[3] : « Coronavirus : un taux de mortalité probablement plus bas qu’annoncé mais encore incertain » Site de Pourquoi Docteur, par Dr Jean-Paul Marre, publié le 6 mars 2020, consulté le 22 avril 2020, https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/31733-Coronavirus-taux-mortalite-probablement-bas-qu-annonce-incertain 
[4] : « Maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) : questions-réponses » Site de l’OMS, consulté le 22 avril 2020, https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public/q-a-coronaviruses 
[5] : « Coronavirus : comment bien porter un masque ? » Site de Pourquoi Docteur, par Raphaëlle de Tappie, publilé le 1er avril 2020,
consulté le 22 avril 2020, https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/31957-Coronavirus-porter-masque
[6] : « Plastique, aliments, tissus, bois... combien de temps survit le
coronavirus sur les surfaces ? » Site du Passeport Santé, publié le 21
mars 2020, consulté le 22 avril 2020, https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/Fiche.aspx?doc=coronavirus-surfaces 

Lien vers le site du HONcode : https://www.hon.ch/HONcode/French/