Cela fait maintenant plus d’une décennie que la vapoteuse est apparue sur le marché et que son utilisation se démocratise chez les fumeurs avérés ainsi que les non-fumeurs. Et bien que son emploi dans le cadre du sevrage tabagique présente des résultats supérieurs aux substituts nicotiniques classiques (étude Hajek sortie en 2019), la E-cigarette n’est pas sans danger pour l’Homme. En effet, la Public Health of England estime la dangerosité de la vapoteuse à environ 5% de celle de la cigarette classique. Mais alors pourquoi y a-t-il tant de médiatisation autour de cette cigarette électronique ? Son interdiction dans certains Etats est-elle justifiée par une plus grande toxicité que la cigarette classique qui y reste autorisée ?

Aux Etats-Unis, le dernier bilan fait état de 26 personnes décédées d’une pneumopathie toxique et plus d’un millier de personnes malades suite à l’utilisation de vapoteuse. Une première étude américaine a donc été lancée et sur 17 sujets présentant des pneumopathies, tous avaient vapoté et 71% d’entre eux ont avoué les avoir alimentées avec des huiles de cannabis. Ces produits lipidiques, interdits à la vente et que l’on trouve au marché noir, ne sont pas adaptés à la E-cigarette et sont toxiques pour les poumons en cas d’inhalation. Cependant, le chercheur américain Brandon Larsen déclare que « bien que nous ne puissions ignorer le rôle potentiel joué par les lipides, nous n’avons rien constaté qui pourrait suggérer qu’il s’agisse d’un problème causé par l’accumulation de lipides dans les poumons. Au contraire, il semble qu’il s’agit d’une sorte de lésion chimique directe, similaire à celles constatées avec les expositions aux fumées chimiques toxiques, aux gaz toxiques et aux agents toxiques ». Donc, bien qu’une piste ait été soulevée, la cause réelle des décès n’a pas été établie.

Pour conclure, la Food and Drug Administration analyse plus de 400 échantillons afin de déterminer le ou les ingrédients responsables de ces lésions. Il en va donc de soi que le recul que l’on a par rapport à l’E-cigarette n’est pas encore suffisant pour dire que celle-ci possède un faible risque. Il faut par conséquent rester vigilant et consommer les liquides autorisés à la vente, respectant les normes très strictes AFNOR.

« Les idées claires : la cigarette électronique est-elle dangereuse ? », Franceinfo, publié le 16/10/2019
https://www.francetvinfo.fr/sante/drogue-addictions/lutte-contre-le-tabagisme/les-idees-claires-la-cigarette-electronique-est-elle-dangereuse_3661405.html

« Cigarette électronique : vers une épidémie de pneumopathie toxique ? », Marielle Ammouche, publié le 04/10/2019
https://www.egora.fr/actus-medicales/pneumologie/51376-cigarette-electronique-vers-une-epidemie-de-pneumopathie-toxique