Une récente étude menée à l’université de Stanford mettrait en exergue un traitement révolutionnaire des maladies cardiaques, notamment l’ischémie.

Et le secret ne se cache pas bien loin … Les plantes et la photosynthèse, bien évidemment ! L’idée : injecter dans le coeur des bactéries photosynthétiques et les exposer à la lumière. Elles sont ainsi capables de convertir le dioxyde de carbone en dioxygène, et de pallier au manque d’oxygénation.

Une découverte qui pourrait bien révolutionner la prise en charge des maladies du coeur, qui se révèlent être la première cause de décès dans le monde. Et le chemin fut long : les chercheurs ont notamment essayé d’intégrer directement des chloroplastes dans les cellules cardiaques. Toutefois, ces organites, sièges du métabolisme bioénergétique, n’étaient pas suffisamment stable dans les cellules animales.

Une découverte qui doit cependant être nuancée : aucun test n’a encore été appliqué chez l’être humain, seuls des rats atteints de cardiopathies ischémiques ont jusqu’alors servi de modèles pour les études.

Source : Jeffrey E. Cohen et al, « An innovative biologic system for photon-powered myocardium in the ischemic heart », Science Advances, Vol.3, no.6, e1603078, Juin 2017.